Defiscalisation gestion de patrimoine
Publié le 12 Mai 2016 à 08h00 - 826 vues

Immobilier : mode d'emploi pour bien emprunter

Le credit immobilier le plus intéressant est celui qui vous fait obtenir un bon taux d'intérêt. Mais ce n’est pas tout ! Vous aurez également à choisir entre un crédit à taux fixe ou à taux révisable, et à optez pour un emprunt qui s'adapte à l'évolution de votre situation. Actuellement, les particuliers sont aujourd'hui favorisés en matière d’emprunt. Il s’agit avant tout d’une question de taux d'intérêt qui, en fin janvier dernier, s'établissait à 2,10 % sur quinze ans, 2,30 % sur vingt ans et 2,62 % sur 25 ans.

        

Un bon dossier de prêt immobilier

Pour commencer, placez des fonds propres dans votre plan de financement. L'apport personnel peut provenir de vos économies, de la participation aux bénéfices de votre entreprise, ou encore d'une donation de votre famille. Par la suite, mettez de l'ordre dans vos comptes, en prenant en compte le fait que les banques voient mal les découverts. Pensez à éviter les crédits à la consommation trop nombreux. Une fois que votre dossier soit bouclé, prenez le temps de comparer les offres en faisant le tour des banques un à un. Vous ferez la rencontre des généralistes et des spécialistes lors de vos recherches. Les premiers sont les banques de dépôt classiques, dont les conditions peuvent être très attractives en fonction de leur politique commerciale du moment. Vous devrez y ouvrir un compte pour obtenir un crédit immobilier. Quant aux spécialistes, ils ont pour principale fonction d'accorder des emprunts immobiliers. Leur approche est très fine ; et il ne vous sera pas demandé d’ouvrir un compte. D’ailleurs, un courtier fera jouer la concurrence à votre place.

Comparer les crédits immobiliers

Après avoir reçu plusieurs propositions de banques, basez-vous sur le taux effectif global ou TEG pour bien les comparer. Celui-ci inclut le taux facial, les assurances, les frais annexes et les coûts liés à la prise de garantie à savoir l’hypothèque, le privilège de prêteur de deniers, ou encore la caution... Sachez également opter pour le type d'emprunt qui vous correspond. Aussi, un crédit à taux fixe n’offre pas les mêmes opportunités, ni les mêmes inconvénients qu'un prêt à taux révisable. Vérifiez toujours si vous avez la possibilité de moduler ou reporter vos échéances afin d’adapter vos remboursements à la variation de votre situation.

Les publications similaires de "Les infos en defiscalisation"

  1. 27 Août 2018Professions libérales : limitez la casse fiscale avec la retraite en loi Madelin9 vues
  2. 14 Avril 2018Comment obtenir facilement un crédit dans le cadre de son investissement en outremer ?151 vues
  3. 31 Janv. 2018Votre diminution de montant de charges fiscaux221 vues
  4. 29 Juil. 2016L'investissement girardin a du succès !684 vues
  5. 11 Juil. 2016Les chambres étudiantes : Un investissement malin ?638 vues
  6. 8 Juil. 2016Découverte du site d'informations légales numéro Un sur la loi Pinel716 vues
  7. 14 Juin 2016Investir en Perp en 2016 ?662 vues